78 expressions et proverbes
de langue française

Le pain et sa fabrication interviennent dans un très grand nombre d'expressions et proverbes qui concernent en gros trois thèmes différents:

 

Les semailles, les moissons et le grain
Le four et le moulin
Le pain proprement dit

 

Page d'accueil

Il etait une fois la Wetterenoise   

La boite a surprises

Ecrivez-nous

 

 
LES SEMAILLES, LES MOISSONS ET LE GRAIN

  • Il faut semer qui veut moissonner
  • Le semer et la moisson ont leur temps et leur saison
  • En vain plante et sème qui ne clost et ne ferme (Il faut protéger ses biens et son travail des voleurs)
  • Il ne faut pas laisser de semer par crainte des pigeons (Si on craignait sans cesse des conséquences défavorables, on ne ferait jamais rien. Ce proverbe existe aussi en danois et en italien)
  • Qui sème en pleurs Recueille en heur (bonheur). (Un travail pénible peut s'avérer payant).
  • Qui sème le vent récolte la tempête
  • Qui sème partout ne récolte nulle part (Il est dangereux de se disperser).
  • Vienne qui plante (Advienne que pourra).
  • Moisson d'autrui plus belle que la sienne
  • L'on ne doit pas mettre la faux en autrui blé.
  • Par nuit semble tout blé farine (Se dire devant un travail inachevé qu'il est presque fini et réussi).
  • Farine du diable retourne en son (Bien mal acquis ne profite jamais)
  • Chaque grain a sa paille (Pas de rose sans épines)
  • Bon grain périt, paille demeure
  • Le bon blé porte l'ivraie
  • Séparer le bon grain de l'ivraie
  • De mauvais grain, jamais de bon pain
  • Bonne semence fait bon grain et bons arbres portent bons fruits.

 
LE FOUR ET LE MOULIN

  • A mal enfourner on fait les pains cornus (Un mauvais début entraîne un mauvais résultat)
  • Un vieux four est plus aisé à chauffer qu'un neuf (Une femme mûre est plus facile à allumer qu'une jeune)
  • Le premier venu engrène (Premier levé, premier chaussé)
  • Qui fuit la meule fuit la farine (Fuir le travail c'est fuir le profit).
  • Moulin de çà, moulin de là Si l'un ne meult, l'autre meuldra
  • Chacun moulin trait (=tire) l'eau à lui (Prêcher pour sa chapelle)
  • Il faut tourner le moulin lorsque souffle le vent
  • On ne peut être à la fois au four et au moulin
  • Le four appelle le moulin brûlé ( le mot "appeler" doit être pris au sens de "qualifier, traiter de". Cette expresion a le même sens que la parabole de la paille et de la poutre)
  • En four chaud ne croît point d'herbe (Un excès de passion peut être nuisible à la réussite).
  • Il vaut mieux aller au moulin qu'au médecin

 
LE PAIN PROPREMENT DIT

  • Gagner son pain ou sa croûte (à la sueur de son front)
  • Oter le pain de la bouche
  • Le pain et le vin sont le commencement d'un festin
  • Manger le pain de...
  • Bon comme le pain
  • C'est du pain bénit
  • Se répandre comme des petits pains
  • Ne pas manger de ce pain-là
  • Ca ne mange pas de pain
  • Avoir du pain sur la planche
  • Manger son pain noir avant son pain blanc
  • Perdre le goût du pain (Mourir)
  • Faire passer le goût du pain (Tuer)
  • Long comme un jour sans pain
  • Tremper son pain de larmes (En être réduit au désespoir et au pain sec)
  • A pain dur, dent aiguë (Il faut adapter les moyens à la tâche à réaliser)
  • Tel a du pain quand il n'a plus de dent
  • Pain coupé n'a pas de maître (Se dit quand on prend à table le morceau de pain d'un autre et peut avoir un sens plus large)
  • Nul pain sans peine
  • Il ne fait pas ce qu'il veut celui qui son pain sale. (Quand on doit se contenter de sel pour garnir son pain, on n'est pas libre)
  • Celui qui est né pour un petit pain n'en aura jamais un gros (Proverbe québecquois)
  • Le pain d'autrui est amer (Il est désagréable de vivre de la charité)
  • Là où pain fault (=manque) tout est à vendre
  • Les mains noires font manger le pain blanc (le travail procure la richesse)
  • Après blanc pain Bis ou faim
  • Si tu manges ton pain blanc en premier, tu manges ton pain noir plus tard
  • Il vaut mieux pain sans nappe que nappe sans pain
  • A l'autre huys (=porte) on donne deux pains (Moquerie adressée aux quémandeurs)
  • Pain tant qu'il dure Mais vin à mesure
  • Mettre le pain à l'envers empêche les amours (superstition de Touraine)
  • Croûte de pâté vaut bien pain (Le meilleur peut remplacer le bon)
  • Liberté et pain cuit
  • Avoir mangé plus d'un pain (avoir beaucoup voyagé)
  • Avec du pain et du vin, il fera quelque chose (à propos de quelqu'un de maladroit)
  • Avoir son pain cuit (Etre riche ou, moins agréable, être condamné)
  • Changement de corbillon (= corbeille) fait appétit de pain bénit (Changer de partenaire excite l'appétit)
  • Coller un pain (Frapper)
  • Donner du pain de chapitre à quelqu'un (Faire des reproches à quelqu'un)
  • Emprunter un pain sur la fournée (Etre enceinte sans être mariée)
  • Grossier comme un pain d'orge
  • Il ne vaut pas le pain qu'il mange
  • Il ne veut pas manger de pain moisi (Il ne veut pas être célibataire)
  • Il pleure le pain qu'il mange
  • Il mange son pain sous son manteau (Il est avare)
  • Laisser manger son pain (Faire preuve de lâcheté)
  • Manger du pain rouge (A propos des malfaiteurs et des assassins)
  • Pain dérobé réveille l'appétit (Ce qui est interdit est attirant)
  • Y tremper son pain (Métaphore sexuelle)
  • Promettre plus de beurre que de pain (A propos des mystificateurs)


L'Histoire du pain - Le pain et l'esprit - Les pains du monde - Le pain et les mots